Le Sommet de Piégu, belvédère de Mirabeau

vuepiegu Le sommet de Piégu, belvédère de Mirabeau, par le vallon de Barrabine

Durée : 3 heures – Pas de balisage

Point de départ : la mairie de Mirabeau. Traverser le village par la rue de Provence, continuer tout droit jusqu’au petit pont sur la Barrabine. Le franchir, continuer par la route. Au carrefour, prendre à droite direction du hameau de Garce, ne pas y entrer. La route se poursuit par la piste, elle descend vers la Barrabine et la longe ensuite. Poursuivre jusqu’à ce que l’on trouve sur la gauche la barrière O.N.F. Cette piste permet d’atteindre un collet. De ce dernier on aperçoit les « Rochers des Mées » dits des « Pénitents ». Sur la gauche, on voit le sommet du Piégu, 1010 mètres. Le gagner par la crête. Le retour s’effectue par le même itinéraire.

La Chapelle Saint-Philippe (XIIème), l’ancien village et la table d’orientation

paysage-saint-philippe La Chapelle Saint-Philippe (XIIème), l’ancien village et la table d’orientation

Itinéraire de petite randonnée

Durée : 2 heures – balisage jaune

En partant de la mairie, traverser le village par la rue de Provence. Laisser sur la droite la montée du lotissement de la Condamine. Après le pont sur la Barrabine, atteindre sur la crête par la route un carrefour où l’on prendra vers la gauche, direction Les Plans. Après avoir laissé la route des Graniers à droite (emplacement possible pour laisser la voiture), on quittera le goudron 20 mètres plus loin, sur une piste de terre à droite, fléchée St Philippe en jaune (PR). Le fléchage permet d’atteindre en 20 mn environ la magnifique chapelle du XIIe siècle, sous les chênes. En suivant à droite en épingle à cheveux, le balisage jaune d’abord, puis un alignement de galets on atteint le sommet. Situé à 814 mètres, celui-ci offre un point de vue remarquable à 360° sur les Alpes du Sud, documenté par deux demi-tables d’orientation.

Le retour se fait par le même itinéraire. Un crochet intéressant d’1/4 h peut être exécuté vers la vieille Paroisse. Peu après la route des Graniers à gauche, on atteint une piste sur la droite que l’on empruntera vers Notre-Dame-des-Grenouillères (XVIe), véritable phare de Mirabeau, possédant au centre de sa voute un écusson des moines de Cluny. On peut rejoindre le village en poursuivant la piste jusqu’au vallon de Barrabine que l’on traversera, après les écuries, sur une passerelle.

Château de Fontenelle

chateaufontenelle2 Situé dans la Vallée de la Bléone, le Château de Fontenelle domine la voie romaine Digne-Sisteron empruntée le 4 Mars 1815 par Napoléon à son retour de l’île d’Elbe.

Selon R. Collier, ancien archiviste départemental, ce château daterait des XVIème et XVIIème siècles bien que sa simplicité, assez imposante d’ailleurs, et son appareil de galets le rendent difficile à dater.

Sa structure témoigne de survivances anciennes : il est flanqué à ses quatre angles de tours rondes avec toit en éteignoir, chaque niveau comprend deux salles avec plafond à la française, il possède des caves profondes puissamment voûtées, garnies de foudres d’un gabarit impressionnant, témoins d’une importante viticulture.

Siège de la très ancienne seigneurie de Mirabeau, il a appartenu successivement à de grandes familles de Provence : Castellané (avant 1309), Barras (de 1309 à 1753), Glandèves (de 1753 à 1716), Deidier De Curiol (de 1716 à 1792). Cette dernière famille le délaissa pour s’installer au nouveau Château, plus grand et plus près du village de Mirabeau.

Devenu Bien National à la Révolution, en raison de l’émigration de Jean Joseph Deidier De Curiol en 1792, il fut vendu aux enchères publiques à un dénommé Gorde pour le prix de 78 000 livres, le 6 Ventôse de l’an III de la République Française (24 Février 1795).

Sa taille modeste lui a permis de n’appartenir qu’à un seul propriétaire à la fois. Il a été bien restauré par les propriétaires les plus récents. Parmi les plus illustres de ses détenteurs, on peut citer Joseph Latil, Vice-président du Tribunal de Digne (vers 1830-1840) et le Docteur Julien Roumieu, Maire de Digne.

La ferme de Tarelle avec son petit oratoire gothique dépendait du château. Cet oratoire, difficile à dater, devait être à l’origine la Chapelle des châtelains.

Texte de Paul PLAN, pour l’Association pour la Sauvegarde des Monuments Anciens de Mirabeau

Crédit photos : JL. Guth

Eglise Notre-Dame-des-Grenouilleurs (« La Paroisse »)

paroisse4 Construite au cours de la première moitié du XVIème siècle par les moines de Cluny sur le plateau dit « des Grenouilleurs », cette église se trouvait placée au centre des quatorze hameaux qui constituaient alors la Paroisse de Mirabeau.

Un cimetière lui fut adjoint sur sa façade est mais seuls les Seigneurs de Mirabeau y auront leur caveau dont on voit encore les ruines.

La dernière personne à y être inhumée fut en 1787 Anne-Christine De Benauld de Lubieres, épouse du Chevalier Jean-Joseph Deidier de Curiol.

Une chapelle avait été construite et achevée en 1639 au village. Les frais d’entretien des lieux de culte devenant trop élevés pour la commune, le Conseil municipal décida le 24 août 1884 de transférer le titre d’ « Église paroissiale » à cette chapelle du village, d’y faire des travaux subventionnés et d’abandonner la Paroisse. La cloche fut transférée au village le Lundi de Pentecôte 1890.

La nouvelle « Église paroissiale » se trouvait dédiée à Notre-Dame-du-Bon-Secours. L’ancienne Paroisse tomba peu à peu en ruine.

L’Association de Sauvegarde a financé en 1992 la restauration des toits du chœur et du clocher. Il convient de noter que la clé de voûte du chœur porte la marque de l’ordre de Cluny.

Texte de Paul PLAN, pour l’Association pour la Sauvegarde des Monuments Anciens de Mirabeau

Crédit Photos : JL. Guth

Chapelle Saint-Philippe

chapelle-saint-philippe

La chapelle Saint-Philippe a été construite vers le XIème siècle, à l’époque où le village s’est installé sur la montagne Saint-Philippe ; elle conserve de sa construction primitive l’arc triomphal en pierres de taille, les arceaux brisés et chœur en cul-de-four. Le chœur est incliné vers la gauche, rappelant que c’est de ce côté que le Christ en croix a penché la tête en mourant.

S’il ne reste que quelques pans de murs du vieux village sur le sommet de Saint-Philippe, la chapelle a été régulièrement entretenue.

Endommagée lors des guerres de religion, elle a été réconciliée le 6 octobre 1721 par le Curé-Prieur Michel ALPHAND. Depuis, elle a fait l’objet de pèlerinages tous les 1er mai et pendant un certain temps le 6 octobre. sous le règne de Louis-Philippe 1er, on y fêtait aussi le Roi le 1er mai.

Chère au cœur des habitants de Mirabeau, elle a été restaurée à plusieurs reprises : elle a fait l’objet en 1991 de la restauration du clocher et en 2007 de la reprise totale de la toiture.

Texte de Paul PLAN, pour l’Association pour la Sauvegarde des Monuments Anciens de Mirabeau

Crédit Photos : JL. Guth

Eglise Notre-Dame-du-Bon-Secours

En 1639 fut achevée la construction de cette chapelle dédiée à Notre-Dame-du-Bon-Secours. Sans style particulier, elle ne comprenait à l’origine ni clocher, ni sacristie.

La population des hameaux s’amenuisant par rapport à celle du village et des travaux importants devant être faits autant à la Vieille Paroisse qu’à cette chapelle, le Conseil municipal décida, le 24 août 1884, d’abandonner l’ancienne Paroisse et de concentrer les moyens disponibles pour la réparation de cette chapelle qui prit alors le titre officiel d’ « Église paroissiale ».

Les réparations furent faites en 1888. On y adjoignit ensuite en 1890 une sacristie et un clocher. La cloche de la Vieille Paroisse (baptisée « Louise Justine ») y fut transférée le lundi de Pentecôte 1890.

Ultérieurement, d’autres restaurations ont été faites par l’Association de Sauvegarde et la Municipalité, notamment le chœur en 1968, pour la toiture dont celle du clocher en 1992 et pour les façades en 1999.

Texte de Paul PLAN, pour l’Association pour la Sauvegarde des Monuments Anciens de Mirabeau

Château de Mirabeau

Ce château fut bâti au début du XVIIIème siècle sur un site plus ancien dit de la « Bastide Blanche » par la famille De Glandeves. La cloche de sa chapelle fut bénie le 20 novembre 1710 marquant peut-être la fin de sa construction.

Le 27 juillet 1716 il fut revendu par Jean-Joseph-Antoine De Glandeves à Madame Thérèse Deidier De Curiol, veuve d’un Trésorier de France. Le château resta dans cette famille jusqu’en 1792, date à laquelle le Chevallier Jean-Joseph Deidier De Curiol émigra.

Devenu Bien national, il fut vendu aux enchères publiques le 14 Ventôse An II (4 mars 1795). Revendu plusieurs fois, il fut finalement cédé souvent pièce par pièce à divers propriétaires.

Le 12 août 1934 un incendie a ravagé la moitié nord du corps principal du bâtiment.

On peut remarquer :

– l’emplacement d’un bassin circulaire et d’une fontaine dans la cour d’honneur

– la porte principale restée telle qu’enfoncée par le peuple en 1792 selon la tradition orale. Une feuille d’acanthe orne la clé de voûte

– une glacière sur la face extérieure de l’aile nord

– la porte de la chapelle dans l’aile sud

– les restes d’un escalier monumental à l’intérieur

– un four à pain face ouest

– le bâtiment dit du « ménage » au nord ouest

Texte de Paul PLAN, pour l’Association pour la Sauvegarde des Monuments Anciens de Mirabeau

Chapelle et cimetière Saint-Christol-de-Beauvezet

stchristol La Chapelle Saint-Christol a été construite au XIème siècle à l’emplacement d’une villa gallo-romaine située sur la voie romaine qui reliait Sisteron à Frejus.

Sa dédicace à Saint Christophe (ou Christol), patron des voyageurs, s’explique par la proximité du gué de cette voie à travers la Bléone.

Elle est devenue ensuite église paroissiale du village de Beauvezet dont on aperçoit les ruines sur le piton rocheux tout proche.

Voûtée à l’origine, elle a été maltraitée par le temps, par les pillards et par les guerres de religion. Elle a été restaurée plusieurs fois. Après la fusion définitive des communes de Beauvezet et de Mirabeau en 1795, elle est restée la chapelle du quartier entourée de son cimetière.

Il faut noter au centre du cimetière l’Obélisque dit « du choléra » édifié sur la première concession à perpétuité accordée dans ce lieu. Il a été érigé par Joseph Latil, vice-président du Tribunal de Digne, à la mémoire de son épouse, de son frère et de son père, morts du choléra lors de l’épidémie de 1832-38.

Il faut également remarquer l’étoile de la franc-maçonnerie au sommet de l’obélisque qui en ferait, si Joseph Latil était véritablement franc-maçon, le premier édifice de ce genre dans le sud-est de la France.

Texte de Paul PLAN, pour l’Association pour la Sauvegarde des Monuments Anciens de Mirabeau

Crédit photos : JL. Guth

Couleurs de Femmes

L’association « Couleurs de Femmes » a pour but d’animer un atelier de loisirs créatifs ouvert à toute personne désirant s’initier et se perfectionner dans diverses activités : peinture sur soie, sur tissus, cartonnage, peinture sur verre et porcelaine, gravure sur verre,…

Comité des fetes

Le Comité des Fêtes est une association loi 1901 crée et animée par une équipe de bénévoles.

Il organise chaque année :

– la fête votive (week-end du premier dimanche du mois d’août)

– la fête de la Saint-Jean (dernier samedi de juin)

D’autres manifestations sont également organisées (vide-greniers, randonnées VTT,…)

Site internet : http://comite-des-fetes-de-mirabeau.asso-web.com/comite-des-fetes-de-mirabeau.asso-web.com/

Olympique de Mirabeau

Equipe de Football loisir à 7 créée en 2014.

Ouverte aux joueurs et joueuses de plus de 18 ans.
Participation au championnat de l’Association Foot Loisir Dignois.
Matches le lundi soir de septembre à juin.

L’objectif est de prendre plaisir à jouer au football et de partager des moments conviviaux.

Association de Musique des Duyes-Bléone

L’Association de Musique des Duyes-Bléone a pour objectif de sensibiliser un public à la pratique individuelle d’un instrument de musique: piano, guitare classique et électrique, batterie, dès 5 ans, et de permettre cet enseignement grâce à la proximité des cours donnés sur Mirabeau et dans les vallées des Duyes et Bléone.

Ces enseignements prennent en compte l’élève en tant qu’individu, en l’aidant à développer une culture musicale, qui l’oriente vers une création de groupe, qui recense les différents instruments.

Deux auditions annuelles, fin janvier et fin juin, ont lieu, au cours desquelles tout public peut apprécier l’évolution des élèves.

Les commissions

Commissions municipales

Commission Travaux-Voirie-Bâtiments :

Albert NALIN, Eric COLLAVINI, Christian FLAMARION, Eric JULIEN

Commission Eau-Assainissement :

Albert NALIN, Hugo DECROIX, Christian FLAMARION, Eric JULIEN

Commission Finances :

Marie-France MAGAUD, Serge CAREL, Mireille CHICHERIT, Georges FERRANDEZ

Commission Urbanisme-Cadre de vie-Environnement-Agriculture :

Sébastien BOUGEROL, Corinne BOURRELY, Corinne ESPIC, Pierre TARDY

Commission École :

Pierre TARDY, Serge CAREL, Véronique PELTIER

Commission Information-Communication-Développement :

Sébastien BOUGEROL, Serge CAREL, Corinne ESPIC, George FERRANDEZ, Christian FLAMARION

Commission Cimetière :

Albert NALIN, Corinne BOURRELY, Eric JULIEN

Commission Révision des listes électorales :

Serge CAREL, Véronique PELTIER, Valérie PLAN

Commission d’Appel d’offres :

Titulaires : Mireille CHICHERIT, Georges FERRANDEZ, Marie-France MAGAUD

Suppléants : Corinne ESPIC, Hugo DECROIX, Albert NALIN

Commission des Impôts directs :

Centre Communal d’Action Sociale (CCAS)



Corinne BOURRELY, Hugo DECROIX, Christian FLAMARION, Véronique PELTIER, Pierre TARDY

Communauté d’agglomération Provence-Alpes (PAA)

Serge CAREL

Syndicat Mixte d’Aménagement de la Bléone (SMAB)



Serge CAREL, Hugo DECROIX

Syndicat d’énergie des Alpes de Haute Provence (SDE 04)



Titulaires : Christian FLAMARION, Marie-France MAGAUD, Albert NALIN

Suppléants : Sébastien BOUGEROL, Hugo DECROIX

Pays Dignois



Mireille CHICHERIT, Christian FLAMARION, Véronique PELTIER

Liens utiles :

logo-paa smab
sde-04

Ecole

classe L’école de Mirabeau est associée à celle de Barras pour constituer le Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI) Mirabeau-Barras. Le RPI regroupe 3 classes :

2 classes à Mirabeau :

– Maternelle (petite section, moyenne section, grande section) – Professeur: Dominique GIUDICELLI

– CP / CE1 / CE2 – Professeur : Pierre BOULBES

1 classe à Barras :

– CM1 / CM2 – Professeurs : Chloé REY et Céline FABRE

Un service de transport gratuit est assuré matin et soir entre Mirabeau et Barras.

Directeur de l’école de Mirabeau : Pierre BOULBES

Agent Spécialisé des écoles Maternelles (Atsem) : Joëlle VENZAL

Adjoint Technique (surveillance de la cantine) : Michèle DOL

Téléphone : 04 92 34 72 85

Mail : elem.mirabeau(at)ac-aix-marseille.fr

Horaires

planning-hebdomadaire

Cantine

Les enfants scolarisés à l’école de Mirabeau ont la possibilité de déjeuner à la cantine les lundi, mardi, jeudi et vendredi midi.

Les repas sont préparés à la cuisine du Service Intercommunal de Restauration, basée à Thoard.

Prix du repas : 3.50 euros/ticket. Les tickets-repas s’achètent à l’école les lundis matins au moment de l’accueil.

Les menus du mois sont consultables sur le site de la Communauté de Communes des Duyes et Bléone www.ccdb.fr

dessinsecole

Garderie

Un service de garderie est proposé à l’école de Mirabeau tous les matins à partir de 7 h 30. Ce service est également ouvert aux enfants scolarisés à l’école de Barras. Tarif forfaitaire : 1 euro/enfant.

Après la classe, une garderie est proposée les lundi, mardi, jeudi et vendredi jusqu’à 18h30 à l’école de Barras.

Les élèves de l’école de Mirabeau y sont transportés par bus, après la classe. Tarif forfaitaire : 1.30 euros/enfant.

Le mercredi midi, une garderie est proposée de 12 h à 12 h 30. Tarif forfaitaire : 0.50 euros/enfant.

Transports

Un bus assure le transport des élèves entre les écoles de Mirabeau et de Barras.

Temps d’activités péri-éducatifs (TAP)

Depuis la rentrée 2014 et la réforme des rythmes scolaires, des temps d’activités péri-éducatifs sont proposés. Gratuites et non obligatoires, les activités ont lieu dans l’enceinte de l’école ou à proximité le lundi de 15h à 16h et le vendredi de 14h45 à 15h45.

Ces activités sont mises en place par la Commune de Mirabeau, avec l’appui de la Communauté de Communes des Duyes et Bléone.

Elles doivent contribuer à l’épanouissement et au développement des enfants, en leur permettant d’accéder à des activités (artistiques, culturelles, manuelles, sportives,…), selon leur âge et leur degré de maturité.

Elles sont encadrées par des intervenants qualifiés, des bénévoles associatifs et des enseignants volontaires.

Pour les enfants de petite et moyenne sections de maternelle :

Une activité « jeux libres » gratuite est proposée le lundi de 15h à 16h et le vendredi de 14h45 à 15h45. L’inscription se fait le jour même, le matin, auprès de Joëlle Venzal.

Pour les enfants de grande section de maternelle, de CP, CE1 et CE2 :

Des activités gratuites sont proposées le lundi de 15h à 16h et le vendredi de 14h45 à 15h45.

Chaque jour d’activité, 2 activités au choix sont proposées : Activité 1 ou activité 2 pour le lundi et activité 3 ou activité 4 pour le vendredi.

Les propositions d’activités sont renouvelées après chaque vacance.

La participation aux activités n’est pas obligatoire. En revanche, si le choix est fait par les familles d’y participer, une inscription est nécessaire. Elle correspond à une période de 6-7 semaines entre deux vacances. Après inscription, la présence de l’enfant à l’activité est obligatoire.

Inscriptions

Les inscriptions à l’école se font à la Mairie de Mirabeau – Tél. 04 92 34 61 84 – Mail. mairie-mirabeau04@wanadoo.fr

Pièces à fournir :

– Livret de famille

– Justificatif de domicile

Crédit Photos : A. Decroix

Cimetières

cimetiere

La gestion des cimetières est assurée par la Mairie, pour tout renseignement.

Tél : 04 92 34 61 84 ou mail : mairie-mirabeau04@wanadoo.fr

Tarif des concessions



Concession pour une durée de 30 ans : 150 € le m²

Concession perpétuelle de 2-3 places : 1 000 € (soit 2.5 m²)

Concession perpétuelle de 4-5 places : 1 500 € (soit 5 m²)

Concession du columbarium pour une durée de 30 ans : 350 € l’alvéole

Crédit Photos : JL. Guth