Mirabeau par lez citoyen-ne-s

Avec des valeurs d’écoute, de tolérance et de solidarité, l’association est basée sur l’échange entre les habitants. Elle favorise la circulation de l’information.

L’association est un rassemblement citoyen initié dans le but de retrouver notre capacité d’agir, de décider collectivement et de favoriser l’initiative citoyenne à l’échelle de notre commune.

Dossier d’enquête publique – Élaboration du PLU et abrogation de la carte communale

plu

 

 

 

Pièce A – Note introductive

Pièce B – Pièces administratives

Pièce C – Projet de PLU arrêté

C1 – Rapport de présentation

C2 – Projet de d’aménagement et de développement durables (PADD)

C3 – Règlement graphique 1 – Plan Commune

C4 – Règlement graphique 2 – Plan Village

C5 – Règlement graphique 3 – Plan Hameaux 1

C6 – Règlement graphique 4 – Plan Hameaux 2

C7 – Règlement écrit

C8 – Orientations d’aménagement et de programmation (OAP)

C9 – Annexe 1 – Liste des servitudes d’utilité publique

C10 – Annexe 2 – Plan du réseau « eaux usées »

C11 – Annexe 3 – Plan du réseau « eau potable »

Pièce D – Dossier de carte communale

Pièce E – Mention des textes régissant l’enquête 

Pièce F – Avis des Personnes Publiques Associées et autorités spécifiques

Pièce G – Observations émises p ar voie électronique

Pièce H – Registre d’enquête

Consulter le rapport d’enquête publique :

Rapport d’enquête

Avis et conclusions

Mémoire de réponse Mirabeau

 

Plan Local d’Urbanisme

plu

Le Conseil Municipal a approuvé le 5 septembre  2019 le  Plan Local  d’Urbanisme (PLU) de Mirabeau.

Le dossier PLU est opposable depuis le 18 octobre 2019 et sert de base à l’instruction des différentes demandes  d’urbanisme (permis de construire, déclaration préalable, certificat d’urbanisme, etc.).

Le dossier PLU approuvé contient les pièces suivantes. Elles sont téléchargeables ci-dessous et consultables également  en Mairie aux horaires d’ouverture.

1 – Rapport de présentation

2 – Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD)

3 – Plan Commune

4 – Plan village

5 – Plan hameaux 1

6 – Plan hameaux 2

7 – Règlement écrit

8 – Orientations d’aménagement et de programmation (OAP)

9 – Annexe des modifications apportées

Vous pouvez également consulter le PLU de Mirabeau sur le site www.geoportail-urbanisme.gouv.fr

 

 

 

 

 

 

L’Estanquet – Photos

Chapelle et cimetière Saint-Christol-de-Beauvezet

stchristol La Chapelle Saint-Christol a été construite au XIème siècle à l’emplacement d’une villa gallo-romaine située sur la voie romaine qui reliait Sisteron à Frejus.

Sa dédicace à Saint Christophe (ou Christol), patron des voyageurs, s’explique par la proximité du gué de cette voie à travers la Bléone.

Elle est devenue ensuite église paroissiale du village de Beauvezet dont on aperçoit les ruines sur le piton rocheux tout proche.

Voûtée à l’origine, elle a été maltraitée par le temps, par les pillards et par les guerres de religion. Elle a été restaurée plusieurs fois. Après la fusion définitive des communes de Beauvezet et de Mirabeau en 1795, elle est restée la chapelle du quartier entourée de son cimetière.

Il faut noter au centre du cimetière l’Obélisque dit « du choléra » édifié sur la première concession à perpétuité accordée dans ce lieu. Il a été érigé par Joseph Latil, vice-président du Tribunal de Digne, à la mémoire de son épouse, de son frère et de son père, morts du choléra lors de l’épidémie de 1832-38.

Il faut également remarquer l’étoile de la franc-maçonnerie au sommet de l’obélisque qui en ferait, si Joseph Latil était véritablement franc-maçon, le premier édifice de ce genre dans le sud-est de la France.

Texte de Paul PLAN, pour l’Association pour la Sauvegarde des Monuments Anciens de Mirabeau

Crédit photos : JL. Guth

Eglise Notre-Dame-du-Bon-Secours

En 1639 fut achevée la construction de cette chapelle dédiée à Notre-Dame-du-Bon-Secours. Sans style particulier, elle ne comprenait à l’origine ni clocher, ni sacristie.

La population des hameaux s’amenuisant par rapport à celle du village et des travaux importants devant être faits autant à la Vieille Paroisse qu’à cette chapelle, le Conseil municipal décida, le 24 août 1884, d’abandonner l’ancienne Paroisse et de concentrer les moyens disponibles pour la réparation de cette chapelle qui prit alors le titre officiel d’ « Église paroissiale ».

Les réparations furent faites en 1888. On y adjoignit ensuite en 1890 une sacristie et un clocher. La cloche de la Vieille Paroisse (baptisée « Louise Justine ») y fut transférée le lundi de Pentecôte 1890.

Ultérieurement, d’autres restaurations ont été faites par l’Association de Sauvegarde et la Municipalité, notamment le chœur en 1968, pour la toiture dont celle du clocher en 1992 et pour les façades en 1999.

Texte de Paul PLAN, pour l’Association pour la Sauvegarde des Monuments Anciens de Mirabeau

La Chapelle Saint-Philippe (XIIème), l’ancien village et la table d’orientation

paysage-saint-philippe La Chapelle Saint-Philippe (XIIème), l’ancien village et la table d’orientation

Itinéraire de petite randonnée

Durée : 2 heures – balisage jaune

En partant de la mairie, traverser le village par la rue de Provence. Laisser sur la droite la montée du lotissement de la Condamine. Après le pont sur la Barrabine, atteindre sur la crête par la route un carrefour où l’on prendra vers la gauche, direction Les Plans. Après avoir laissé la route des Graniers à droite (emplacement possible pour laisser la voiture), on quittera le goudron 20 mètres plus loin, sur une piste de terre à droite, fléchée St Philippe en jaune (PR). Le fléchage permet d’atteindre en 20 mn environ la magnifique chapelle du XIIe siècle, sous les chênes. En suivant à droite en épingle à cheveux, le balisage jaune d’abord, puis un alignement de galets on atteint le sommet. Situé à 814 mètres, celui-ci offre un point de vue remarquable à 360° sur les Alpes du Sud, documenté par deux demi-tables d’orientation.

Le retour se fait par le même itinéraire. Un crochet intéressant d’1/4 h peut être exécuté vers la vieille Paroisse. Peu après la route des Graniers à gauche, on atteint une piste sur la droite que l’on empruntera vers Notre-Dame-des-Grenouillères (XVIe), véritable phare de Mirabeau, possédant au centre de sa voute un écusson des moines de Cluny. On peut rejoindre le village en poursuivant la piste jusqu’au vallon de Barrabine que l’on traversera, après les écuries, sur une passerelle.

Le Sommet de Piégu, belvédère de Mirabeau

vuepiegu Le sommet de Piégu, belvédère de Mirabeau, par le vallon de Barrabine

Durée : 3 heures – Pas de balisage

Point de départ : la mairie de Mirabeau. Traverser le village par la rue de Provence, continuer tout droit jusqu’au petit pont sur la Barrabine. Le franchir, continuer par la route. Au carrefour, prendre à droite direction du hameau de Garce, ne pas y entrer. La route se poursuit par la piste, elle descend vers la Barrabine et la longe ensuite. Poursuivre jusqu’à ce que l’on trouve sur la gauche la barrière O.N.F. Cette piste permet d’atteindre un collet. De ce dernier on aperçoit les « Rochers des Mées » dits des « Pénitents ». Sur la gauche, on voit le sommet du Piégu, 1010 mètres. Le gagner par la crête. Le retour s’effectue par le même itinéraire.